19 décembre 2011

David Eddings - La Belgariade (5 tomes)

Voici une saga que j'avais énormément aimé (et que j'aime toujours autant)!
Il s'agit de la Belgariade de David Eddings, qui comporte cinq tomes :


- Le pion Blanc des Présages -
- La Reine des Sortilèges -
- Le Gambit du Magicien -
- La Tour des Maléfices -
- La Fin de Partie de l'Enchanteur -

La quatrième de couverture du premier tome (Fnac):
Dans un combat entre dieux, les hommes luttent pour ne pas être seulement des pions. Garion, jeune marmiton, accompagné par le sorcier Belgarath et sa fille Polgara, se lance à la recherche de l'Orbe, le joyau du destin, façonné par Aldur, seul des sept dieux qui, lors du partage des peuples humains, est resté en retrait à méditer. La Belgariade est un cycle captivant, à la cosmologie fascinante, aux mille peuples et cultures. Le talent de conteur de David Eddings, ses dialogues savoureux, son humour, font de cette épopée une aventure qui comblera les lecteurs. Et pour ceux qui succomberont à ses charmes et ses mille et une péripéties, La Mallorée prendra le relais. Une trilogie hautement recommandée à ceux qui souhaitent faire leurs premiers pas dans l'univers de la fantasy.

L'auteur :
Né en 1931, David Eddings étudie au Everett Junior College de 1950 à 1952, puis au Reed College jusqu'en 1954 où il obtient une licence d'art. Il réussit à éviter de combattre durant la guerre de Corée pendant son service militaire qu'il effectue dans l'artillerie en Allemagne (1954-1956). Il obtient par la suite une maîtrise de littérature anglaise à l' University of Washington puis il soutient son doctorat en 1961 à l'University of Washington de Seattle en 1961. Il exerça plusieurs métiers. Commercial chez Boeing, professeur d'anglais dans un Lycée et même vendeur dans une petite épicerie. De 1985 à 2007, il habita à Carson City avec sa femme Leigh avec laquelle il s'est marié le 27 octobre 1962 Sa femme nous quitta en 2007. Il ne lui survécut que deux ans, avant de s'éteindre en Juin 2009, à l'age de 77 ans.
La première phrase : "Les première images qui devaient rester gravées dans la mémoire du petit Garion étaient celles de la cuisine de la ferme de Faldor."


 
Mon avis :
Tous les tomes m'ont plu, tous ont été relu au moins cinq fois chacun, les personnages n'ont plus de secret pour moi et je voue un culte secret à David Eddings (non, la dernière partie c'est une blague... Presque).
Bref, vous l'aurez compris, il s'agit de mon premier coup de coeur de Fantasy, et le premier coup de coeur ne s'oublie pas, à ce qu'on dit...
Que ce soit pour les personnages drôles et immensément attachants, pour la création d'un monde bien construit dans lequel il fait bon lire ou bien tout simplement pour la plume de l'auteur, je vous le recommande chaudement. Et encore, je pense n'avoir pas cité encore tous les points fort de cette saga correctement.
Reprenons.
Il s'agit de l'histoire du petit Garion qui a toujours vécu dans la ferme de Faldor, en compagnie de sa tante, qu'il nomme "Tante Pol", qui travaille aux cuisines. Il mène une vie paisible de jeune garçon, et jusqu'ici, tout va bien. Mais l'histoire se complique (pour notre plus grand bonheur) quand Garion voit de loin un cavalier inconnu, et quand arrive un vieil homme à la ferme, un conteur, que Tante Pol surnomme "Vieux loup solitaire". On comprend bien qu'à partir de ce moment, tout l'univers du petit Garion bascule, et pour le pas spoiler, je m'en tiendrais là. Notez juste qu'il s'agit d'une intrigue palpitante, extrèmement bien ficellée et sans faille, qui tiendrait en haleine n'importe quel lecteur amateur (ou pas!) de Fantasy et qui ne saurait que conquérir votre coeur.
Oui, il s'agit de ma toute première saga de Fantasy, et je ne m'en remet toujours pas. Courrez vous la procurer, car elle est au dessus des mots pour la décrire.
Et si vous doutez encore : certaines répliques m'ont fait rire aux larmes, les personnages tous aussi différents les uns que les autres deviennent réellement vos amis les plus proches (sauf les méchants, mais faut-il le préciser?) et cette bande d'aventurier qui deviennent amis, sur fond d'ancienne prophétie et de batailles pas ennuyeuses pour un sou, valent vraiment le détour.

Aussi, voilà...

Ma note : 10/10 (sans hésitations)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire