21 janvier 2012

Toulemont Manon - Symfonia (tome 1)

Voici la chronique d'un livre dont j'avais entendu beaucoup de bien. C'est avec plaisir que j'écris cette chronique, car ce n'est pas tout les jours qu'on peut lire un livre comme celui-ci, à savoir : Symfonia, de Manon Toulemont.


Quatrième de couverture :
À 23 ans, Pacôme est un éleveur de serpents peinant à s’intégrer au sein de la société… et vampire à ses heures perdues. Déchiré entre ses principes moraux et son instinct prédateur qui l’oblige à tuer pour survivre, il mène une vie difficile avec sa jeune sœur Alice, elle-même en proie à des pulsions sadiques, et qui ignore son terrible secret. Le vampire se met en chasse à Paris par une nuit de novembre 2009, mais rien ne se déroule comme prévu. Sa proie se défend violemment tandis qu’au même instant la fragile et sensible Olympe se trouve par coïncidence à proximité des lieux et alerte les environs. Pacôme prend la fuite, abandonnant sa scène de crime. Le corps de la victime est découvert le lendemain et la police lance une enquête, dont les rumeurs n’échappent pas au jeune héritier Ange d’Orypan, qui s’étonne de n’être plus le seul tueur en série de la capitale, alors que Joseph, étudiant médium, établit malgré lui une connexion mentale avec le vampire. Aucun d’eux n’imagine à quel point leurs destins fortuitement reliés sont sur le point de basculer.

L'auteur :
Née le 17 septembre 1992 à Paris. Aînée de 3 enfants.
A passé son bac à 16 ans. Actuellement étudiante en deuxième année de licence d'Arts du spectacle (Littérature - Théâtre - Cinéma) à Paris X Nanterre – La Défense.
A reçu un diagnostic de Syndrome d’Asperger (autisme de haut niveau) à l’âge de 16 ans. Symfonia constitue son « intérêt spécial », une caractéristique commune à tous les autistes de haut niveau qui induit un intérêt quasi exclusif pour un domaine particulier. Dans son cas il s’agit de la création constante de mondes et de personnages qu'elle fait évoluer dans son esprit. L'année dernière, ses compagnons imaginaires ont enfin pu trouver leur concrétisation à travers ce roman. Chacun d'entre eux incarne une part de sa personnalité et reflète ses fantasmes, ses angoisses, parfois ses expériences passées. L'écriture a toujours été pour elle un moyen d'expression apaisant et moins difficile à gérer que les relations sociales, et c'est pourquoi elle a décidé de créer l'univers de Symfonia, au travers duquel elle peut extérioriser ses sentiments et ses pensées.

La première phrase : "A présent, la Nuit."


 
Mon avis : Une tâche difficile que de commenter ce livre...
Je pense que le résumé résume (sans blague!?) bien la situation. On suit tour à tour plusieurs personnages, tous aussi hauts en couleur les uns que les autres. Et la plupart partagent le même instinct de "tuerie". C'est d'aillers ainsi que débute le roman : on suit Pacôme durant une de ses nuit de chasse dans les rues de Paris (les descriptions de Paris sont très précises, l'auteur doit sûrement avoir un faible pour cette ville^^), et toute la suite du roman s'intéresse aux conséquences du crime qu'il commet cette nuit là, de l'enquête de police aux interviews des journalistes, en passant par les efforts de Pacôme pour se cacher, noyer sa trace dans la foule, s'occuper de sa jeune soeur et contenir les avances de sa voisine. Sans parler de son élevage de serpents.
Vous l'aurez compris : ceci n'est pas un énième roman sur les vampires "bateau". La nature de Pacôme joue peu finalement, au vu de tout ce qui se passe dans Symfonia. De même qu'il est vampire, d'autres sont magiciens, sirène, médium, sorcier, anges... Tout ce beau monde a pour point commun de n'être pas humain, et Symfonia les fait se rencontrer, s'éviter. Les meurtres de l'un intéressent l'autre. Celle-ci se demande ce qui lui arrive tandis que celui-là cherche à l'aider à vivre avec ce don. Ce roman est une mine personnalités hors du commun!
Ce que j'ai aimé, c'est tout d'abord le côté "jamais vu" de Symfonia : je n'ai pour ma part jamais lu de livre dont les héros sont de vrais criminels (oui, des vrais de vrais!). Ensuite, comme je l'ai déjà dit, les vampires ne sont pas à l'honneur : ce n'est pas leur nature qui rend Pacôme, Ange, Olympe ou Joseph attachants. Non, c'est plus la manière qu'ils ont d'appréhender ce que le destin leur a réservé, de s'adapter à leur donc nouveaux pour eux, de gérer les crimes qu'ils projettent de commettre. Et à ma grande surprise, j'ai trouvé ça vraiment passionant!
Ensuite, le ton du roman, bien qu'écrit par une auteur de 19 ans, est adulte, mature, et incroyablement poétique. Il y a cependant quelques cafouillages au début du roman : c'est un peu "raide" comme écriture, mais la fluidité est au rendez-vous les chapitres suivants. Et un petit bémol au niveau des dialogues : je trouve qu'ils ne sont pas, parfois, bien intégrés au reste du récit.
Autre chose que je n'ai pas trop trop aimé : la fin. Pour ne pas spoiler, je n'en dirai pas plus, mais l'explication du titre me laisse perplexe (bien qu'on se doute que ce sera, j'espère, amplement expliqué dans le prochain tome), et la fin me donne une impression de trop convenu... Les gentils, les méchants, les humains :(
Je ne sais pas trop comment ça va évoluer cette histoire, mais j'espère vraiment que ça ne tombera pas dans le cliché, pas avec un tel potentiel! Je croise vraiment les doigts pour que l'auteur fouille vraiment ses personnages, qu'elle les pousse au bout de leur incroyable personnalité.
Ce livre est donc pour moi un petit bijou encore un peu "brut" mais qui, j'espère, sera taillé et poli grâce à la virtuosité de l'auteur, qui m'a vraiment convaincue.

Ma note : 8.5/10 (à cause du début et de la fin, et car je pense que les prochains tomes ont largement la possibilité de dépasser cette note : il faut leur laisser une marge de progression donc :P)

Un conseil : Ne vous attendez à rien en commençant ce livre, vous seriez dans tous les cas vite éconduit!

1 commentaire:

  1. (C'est Once de Nuit, j'ai pas de profil adapté pour poster mon commentaire ptdr)

    Au risque de me répéter : superbe chronique. :D Et un très beau blog avec ça ; je remarque qu'on a souvent des avis assez proches sur les livres. ^^

    Comme toi, je croise les doigts pour que la suite de la saga soit encore meilleure que ce premier tome prometteur !

    RépondreSupprimer